Toutes les Vérités > Mon fils, 5 ans, fruit d’un mariage gris

Mon fils, 5 ans, fruit d’un mariage gris

Thème : Justice, Violence, Arnaque
Publiée le 24/04/2013 |
23977 | 26
Révélée par DEBRAY Sylvain |
32

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(26 réactions)

legallais Le 28/04/2013 à 10:39 | #5
JE NE PEUX QUEVOUS DIRE vous l'avez voulue ils y a tant de francaise qui demandent qu'a créer un foyer heureux
joscm Le 26/04/2013 à 18:06 | #4
cette fois ce n'est pas le mari qui se conduit comme cela ,dommage que vous ayez pris pour épouse, le gout de l'exotisme peut ètre ,en tout cas c'est cher payé ! c'est bien habituel de ces nationalités !
Ludiallo Le 24/04/2013 à 14:12 | #3
En réponse au commentaire précédent, il n'y a plus d'associations pour nous défendre, l'ANVI s'est volatilisée.
Par contre, sont très actives les associations d'aide aux immigrés, et elles ne se soucient guère des époux et enfants papiers, elles défendent inconditionnellement le demandeur de papiers.
Nos époux se sentent donc soutenus et d'autant plus arrogants, peuvent nous accuser de tous les maux (les leurs, pas les nôtres), et sont entendus.
Les manipulateurs savent être imperturbables dans leurs mensonges, tandis que la personne manipulée, destabilisée, bouleversée, éperdue, paraît bien peu crédible.
Je vais reproduire ici un discours téléphoné de mon mari, alors que je lui demande une adresse où lui envoyer les papiers du divorce.

Ecoute-moi...

Moi je ne pensais pas que tu pouvais dire ça sur moi, Pierrette
Je t'ai conseillé par tous les moyens pour que tu sois heureuse.
Mais tu n'as pas voulu m'écouter

Ecoute-moi Pierrette.
Je suis ton mari.
Moi, j'ai les pleins droits sur le domicile conjugal
Depuis notre mariage, j'ai tous les droits du mari
J'ai tout fait pour te conseiller
Comme un mari, quoi, tu vois...
Mais non, tu veux toujours c'est toi qui as raison, c'est toi qui fais ça, c'est toi qui fais ça
Mais moi, J'ai tout supporté pour toi
Et encore tu dis, Non, Alexis, tu vas annuler MGEN
TU fais ça, pas de souci
Moi, je voulais que les choses soient amiables entre toi et moi
Mais toi, tu ne veux pas, tu veux pas, Pierrette
Je ne peux plus.... sur moi
Je ne suis pas venu ici pour rien.
Je sais ce que je ressens

Trop tard.
OK?

C'est comme ça, Pierrette, je mets ma confiance en Dieu

Et il me raccroche au nez. Il se réserve ainsi la possibilité de revenir jouer sur mes sentiments et ma compassion. C'est intenable.

Mon avocate semble lasse de mes faiblesses, parfois, je choisirais de ne pas divorcer pour avoir la paix, mon mari resterait à ma charge, il me laisserait tranquille pourvu que j'accepte un mariage de complaisance... et je me retrouverais complice d'un délit.
C'est insoluble.
Ludiallo Le 24/04/2013 à 13:46 | #2
Le plus dur, dans notre souffrance, est de se retrouver mis en accusation par la personne même qui nous a bafouée, qu'on a aimée, protégée, aidée.
Le plus dur est que le manipulateur a de tels accents de vérité qu'on le croit plus facilement que la personne blessée qu'il a trompée, qui souffre, qui faiblit, qui a du mal à tenir sous la violence psychologique à minima, quand elle n'est pas physique.
Le plus dur est d'être sans cesse accusé, interrogé, soupçonné, de devoir répondre mille fois aux questions bien intentionnées des gens qui, bien avant vous, savaient déjà que votre mariage ne serait pas heureux.
Le plus dur encore est la période de séparation, la douleur de la personne aimante, les contacts indispensables pour divorcer avec une personne que l'on aime encore, mais qui retourne la situation contre vous.
Ne parlons pas de la procédure d'annulation, j'y ai renoncé, j'étais trop attaquée, accusée, et mon mari est si "innocent", que c'est moi qui suis mise en cause.
Le ministère de l'intérieur a répondu à mes courriers en m'envoyant un assistant social qui venait plus me scanner que m'aider, je suis saine d'esprit, j'ai fait les démarches nécessaires, et il est reparti rassuré.
Mais toujours, toujours, ce doute, ces soupçons...
Quand les masques tombent Le 24/04/2013 à 09:10 | #1
Vous avez vraiment été victime d'une arnaque bien ficelée... le combat va être long et difficile, faites vous entourez par vos proches et demander de l'aide autour de vous. Il faut réagir vite avec des personnes et associations qui sont spécialisées dans ce type d'affaire. Il faut accumuler des preuves tangibles ... Faites confiance à la justice mais n'hésitez pas à l'aider en lui fournissant tout ce dont elle a besoin pour qu'elle fasse son travail.

Je vous souhaite bon courage, et merci pour ce témoignage qui vaut avertissement !
Page 3 sur 3 «123>
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :