Toutes les Vérités > SACEM: Rémunérez équitablement les artistes diffusés sur Youtube

SACEM: Rémunérez équitablement les artistes diffusés sur Youtube

Publiée le 29/05/2013 |
14839 | 3
Révélée par VALENTIN Stephanie |
4

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
La SACEM avait annoncé une rémunération juste et équitable des artistes pour la diffusion de leurs oeuvres sur Youtube. La réalité est tout autre...
Suite à leur premier accord avec YouTube, concernant la période 2006-2009, La SACEM (société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) avait annoncé une rémunération juste et équitable des artistes pour la diffusion de leurs oeuvres sur Youtube. Au lieu de cela, il a été décidé d’une répartition uniquement profitable aux sociétaires qui étaient déjà les mieux rémunérés. Autrement dit, ce sont encore les petits qui nourrissent les plus gros !
  
I . LES ENGAGEMENTS DE LA SACEM

« Aujourd’hui, la Sacem et YouTube annoncent la signature du premier accord avec une société d’auteurs en France pour la plateforme.
Ce contrat couvre la diffusion en France sur la plateforme vidéo en ligne du répertoire musical mondial, et notamment les répertoires anglo-américains des éditeurs multinationaux, ainsi que des autres œuvres gérées par la Sacem, depuis le lancement de YouTube jusqu’à fin 2012.
Grâce à cet accord, les auteurs, les auteurs-réalisateurs, les humoristes, les compositeurs et les éditeurs de musique dont le répertoire est géré par la Sacem vont être rémunérés pour la diffusion de leurs œuvres sur YouTube. » (1) 30 septembre 2010, Extrait du site de la SACEM
 
« n’importe quel artiste amateur peut aujourd’hui chanter, faire un enregistrement, seul avec sa guitare ou dans sa salle de bains, si l’œuvre est postée sur YouTube, elle est protégée, elle sera rémunérée (...) une rémunération aussi juste et équitable que possible »(2) Bernard Miyet, Président du directoire de la SACEM


II . LA TRISTE REALITE

A ce jour, la Sacem n’a pas tenu ses engagements : certains sociétaires, n’ont jamais rien touché de la part de la Sacem en rapport avec YouTube sur la période 2006-2009 alors que leur répertoire a été largement diffusé sur cette plateforme vidéo.
Pourquoi ? Parce que le Conseil d’administration a décidé d’une répartition complètement injuste et uniquement profitable aux sociétaires qui étaient déjà les mieux rémunérés. (3) 
Pourtant, tout le monde sait que les artistes les plus remarqués sur YouTube ne sont pas ceux que l’on trouve sur les autres médias.
En effet, pour être « éligible », il fallait dépasser le seuil de 1000 euros de droits versés par année en rapport avec les diffusions sur les autres médias. On est loin de l’artiste amateur dont parlait Mr Miyet !
Autrement dit, les artistes les plus appréciés par les internautes sur YouTube, s’ils n’ont pas eu la chance de passer à la radio ou à la télévision n’ont bénéficié d’aucun droit de la part de la Sacem.
Pour les « éligibles » , leur rémunération était proportionnelle à celles déjà versées pour les diffusions sur les autres médias.
Je souhaiterais ici apporter mon témoignage. Je suis auteur-compositeur, sociétaire de la Sacem depuis 14 ans. Ma chaîne YouTube compte aujourd’hui 55 millions de vues et j’étais classée 4e des musiciens français en nombre d’abonnés et 11e en nombre de vues. Je n’ai rien touché du tout suite au premier accord entre YouTube et la Sacem.
 
III. LA REPONSE DE LA SACEM

L’excuse donnée par Laurent Petitgirard, Président du Conseil d’administration de la Sacem, est "l'absence de données de diffusion exploitables".

Pourtant ces données sont tout à fait consultables, encore aujourd’hui, sur YouTube. Je les ai moi-même communiquées à la Sacem en 2011 et elles sont en ligne sur mon Facebook, par année, par morceau et par pays.
 
En conséquence :
1 -Nous demandons à ce que soit communiqué aux sociétaires de la Sacem le montant total des sommes reçues par la Sacem dans le cadre de leur premier accord avec Youtube.

2 -Nous demandons une rémunération équitable des auteurs, auteurs-réalisateurs, humoristes, compositeurs et éditeurs de musique dont le répertoire, géré par la Sacem, a été diffusé sur Youtube.

Pour soutenir les artistes, merci de signer et partager la pétition ! (dans les liens externes à droite)

Le Vériteur

Photo du Vériteur

VALENTIN Stephanie

Je suis auteur-compositeur interprète, sociétaire de la Sacem, et je possède une chaine Youtube qui compte à ce jour 55 millions de vues.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :