Toutes les Vérités > Au royaume des manchots, les borgnes ne sont pas rois

Au royaume des manchots, les borgnes ne sont pas rois

Thème : Société
Publiée le 17/09/2012 |
9001 | Réagir
Révélée par SOSFonctionnaireVictime |
1

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
Un accident du travail et une mise au ban...

Amère constatation qui provoque notre révolte.

Combien de temps Christophe BONNET brigadier chef de Police  va-t-il devoir encore attendre sa réintégration dans les services actifs que demande pourtant un jugement de Justice prononcé le 28 septembre en 2008 ?

 Victime en 1992 d’un grave accident de travail qui lui coûte un œil au prix de lourdes et durables souffrances,  il avait pourtant repris du service et poursuivi sa carrière jusqu’en 2007 réussissant ses examens professionnels et remplissant pleinement les missions dont il était chargé, ses notations et les promotions en font foi. Puis soudainement sans aucune raison objective, l’administration le déclare inapte et enclenche une procédure qui pourrait être qualifiée de rocambolesque si le résultat n’était tragique d’autant  qu’elle sera émaillée d’irrégularités graves dont l’illégalité sur plusieurs points sera elle aussi reconnue.

Résultat : reclassement professionnel dans le corps des personnels techniques et scientifiques classés bizarrement d’ailleurs dans le corps des administratifs de la Police Nationale alors qu’ils opèrent sur le terrain mais au statut hélas beaucoup moins avantageux en terme de carrière et de salaire, une affectation en Police technique et scientifique assortie de restrictions mesquines et iniques sur ses capacités physiques, même à conduire un véhicule...ce que les médecins démentiront.

Son dossier est hallucinant et l’on peut dire que si Christophe a perdu un œil  il n’a perdu ni sa tête, ni sa langue, résiste, se bat, écrit et se démène pour  faire valoir ses droits et être rétabli dans ses fonctions  pour obtenir que les jugements qui lui sont favorables soient enfin appliqués. 

En dépit de ses efforts qui lui coûtent beaucoup en terme  d’énergie, de santé et de finances car les incidences sur tous ces points sont catastrophiques – il faut bien se lever chaque jour, affronter le quotidien, manger, payer les factures, relancer éternellement la procédure  - IL ATTEND TOUJOURS !

Et pourtant, des postes aménagés il y en a ! Un œil en moins cela ne vous empêche pas de tenir un accueil,  un standard, de vous occuper des transmissions, du matériel, faire de la formation  et même des actes techniques, professionnels, des postes en gestion, en secrétariat – les mauvaises (?) langues disent que c’est parce que les « actifs » n’ont pas le droit de grève – et Christophe pourrait en occuper un aisément d’autant que les expertises ne l’ont absolument pas déclaré inapte !

On s’interroge sur l’aveuglement (sic) de l’administration dans son cas :

Est-ce son embarras devant tout ce qui s’est passé ?  L’accumulation des irrégularités ça fait désordre quand on est chargé de faire respecter la Loi ….

Attend-elle qu’il se lasse ? Elle se trompe, il ne va pas lâcher maintenant, après toutes ces années et il obtient de plus en plus de soutiens de la part de collègues, d’associations, de parlementaires.

 Attend-elle que l’heure de la retraite vienne ? Alors elle est bien  sotte de l’avoir mis dans les administratifs car il a fera 5 ans de plus !

Attend-elle qu’il se flingue ?  Pour des raisons personnelles évidemment !  Sa santé à n’en pas douter… diront les journaux. Comme tant d’autres hélas, passés et à venir, sans qu’on s’en émeuve pour autant. Quelle honte !

Faut il y voir un règlement de compte,  l’administration voulant le punir d’avoir porté ses griefs devant la Justice ? Serait- elle vexée d’avoir été « rétorquée » ?

Est-ce ainsi qu’on doit traiter tous ces excellents serviteurs de l’Etat qui s’investissent quotidiennement dans le service public que la Nation attend d’eux.  A la casse les handicapés ?

Et  son cas n’est pas isolé, ni dans la Police ni dans les autres branches de la Fonction Publique, nous aurons l’occasion de les aborder ultérieurement,  notamment sur notre site.

Nous ne vous oublions pas, Mrs Mmes GOMEZ GARCIA LEGER et autres (pseudos) ; nous nous battrons pour qu’à vos souffrances physiques et psychiques que vous affrontez courageusement ne s’ajoutent pas l’ingratitude, la mesquinerie, la méchanceté, la marginalisation, l’indignité

Où sont l’égalité,  l’équité ?

Parce que  tout le monde n’est pas mis à la même enseigne :  Mr  Jean MATTON, aujourd’hui retraité, a pu poursuivre sa carrière active avec  le même handicap que Christophe BONNET  et c’est justice ;  heureusement aussi  pour Mr Stéphane CATHALA  dont la perte d’un bras n’a pas affecté son emploi à la DDSP de l’Hérault et nous sommes en sommes très heureux pour lui,  qu’il ne se méprenne pas à nous lire,  il nous a offert le titre de cette chronique, merci.

Réagissons ensemble, soutenons le, lui et les autres personnes dans la même situation. Quelle réponse l’actuel Ministre de l’Intérieur va- t- il faire aux demandes d’audience ?

Parce qu’il faut que ça cesse !

Le Vériteur

Photo du Vériteur

SOSFonctionnaireVictime

Association libre, laïque, apolitique de bénévoles oeuvrant spécifiquement à l'écoute, au soutien, à l'entraide des agents appartenant aux trois branches de la fonction publique, se retrouvant victimes de harcèlement ou de discrimination de toute sorte, ou de maltraitance au travail.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :