Toutes les Vérités > Pour empêcher l’extradition de Nicolay Koblyakov vers la Russie

Pour empêcher l’extradition de Nicolay Koblyakov vers la Russie

Publiée le 12/09/2014 |
10030 | Réagir |
Révélée par Russie Libertés |
Soutenir
Signez la pétition

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
Défenseur des droits de l’homme en Russie, Nicolay Koblyakov a été arrêté en Bulgarie suite à une demande d’extradition russe.
Membre actif d’une association de défense des droits de l’homme en Russie et entrepreneur social, Nicolay Koblyakov a été arrêté le 31 juillet à l’aéroport de Sofia, en Bulgarie. En cause : une demande d’extradition de la Russie, qui l’accuse de fraude.
 
Pour Russie-Libertés, les raisons qui motivent cette demande d’extradition peuvent aussi être liées à son militantisme. Alexis Prokopiev, président de l’association, revient sur la situation de Nicolay Koblyakov et sur la pétition créée pour empêcher son extradition.
 
Quelle est la situation de Nicolay Koblyakov ?
 
Nicolay Koblyakov est un membre très actif de Russie-Libertés, une association créée en 2012 et qui milite en faveur des droits de l’homme en Russie. Le 31 juillet, il a été arrêté à l’aéroport de Sofia, en Bulgarie, suite à une demande d’extradition de la Russie.
 
Nous ne savons pas exactement ce que les autorités russes lui reprochent mais nous craignons, comme de nombreuses ONG qui nous soutiennent, que la véritable raison de cette demande soit l’activité militante de Nicolay en faveur des droits de l’homme en Russie. S’il est extradé, ses activités pourraient être utilisées contre lui : il court le risque d’un procès inéquitable et d’une décision de justice arbitraire et motivée politiquement.
 
Qu’a décidé la justice bulgare à propos de la demande d’extradition de la Russie ?
 
Le 10 septembre, la Cour de Sofia a déclaré que les éléments fournis par la Russie n’étaient pas suffisants pour justifier l’extradition de Nicolay. C’est déjà la deuxième audience devant cette Cour. En août, elle avait déclaré que la Russie n’avait pas fourni les éléments nécessaires au dossier et lui avait donné 30 jours pour leur envoyer. La Russie lui a fourni les éléments à la dernière minute, on peut donc imaginer que la Cour n’a pas eu le temps de bien les examiner avant l’audience.
 
Avant-hier, elle a donc décidé de donner à nouveau 30 jours à la Russie pour justifier cette demande d’extradition. En attendant, elle a demandé à Nicolay de rester sur le territoire bulgare, mais il n’est plus assigné à résidence, comme c’était le cas auparavant – il avait même fait de la prison au départ.
 
De notre côté, il est hors de question d’interférer avec les actions de la justice bulgare qui est indépendante. Mais on pointe du doigt le fait qu’il y a une volonté manifeste de la Russie de faire traîner le dossier. Ils veulent faire retomber la pression médiatique, puisque cette affaire fait beaucoup de bruit : notre pétition a déjà été signée par plus de 22 000 personnes. Mais nous ne les laisserons pas gagner là-dessus.
 
Quel motif la Russie invoque-t-elle pour justifier sa demande d’extradition ?
 
Nous n’avons pas accès au dossier, mais nous savons qu’il y a une accusation de fraude qui remonterait à la période 2004-2005. Or, il est assez habituel, en Russie, d’utiliser ce type d’accusations pour enfermer les opposants ou les militants pour les droits de l’homme.
 
C’est par exemple l’une des accusations pour lesquelles l’homme politique Alexeï Navalny a été condamné et est maintenant assigné à résidence. On se souvient également du célèbre avocat Sergueï Magnitski qui avait aussi été accusé de fraude : il avait été placé en détention, torturé, puis tué en novembre 2009.
 
Quelles sont les actions de l’association Russie-Libertés ?
 
Nous, les membres actuels de l’association, nous sommes rencontrés en décembre 2011, quand des manifestations étaient organisées à Paris et en Russie suite à des élections législatives entachées de lourds soupçons de fraudes électorales. Plusieurs personnes ont été arrêtées et nous avons ensuite manifesté pour leur libération. Par la suite, nous avons manifesté contre les lois liberticides instaurées en Russie, concernant les manifestations, les ONG, les médias, Internet…
 
Début 2012, nous avons décidé de créer Russie-Libertés. Notre association a pour but de rassembler tous ceux qui veulent défendre une Russie plus libre, plus juste et les droits de tous les citoyens russes. Nous organisons des conférences, des débats, des forums, des concerts, nous publions des tribunes et des communiqués de presse : notre palette d’activités est extrêmement diverse. Notre objectif est avant tout de sensibiliser l’opinion à ces questions et d’aider la société civile russe.
 
Avez-vous déjà eu des démêlés avec les autorités russes ?
 
Non. Des personnes des autorités russes doivent être présentes aux manifestations que nous organisons mais nous n’avons jamais eu de contact avec elles. Je n’ai rencontré un représentant des autorités russes qu’une fois, lors d’un débat télévisé par ailleurs très animé avec une personne de l’ambassade de Russie sur les plateaux de France 24. On ne sait pas s’ils sont au courant de nos actions mais on imagine que c’est le cas.
 
Comment va Nicolay Koblyakov aujourd’hui ?
 
A l’heure actuelle, Nicolay est inquiet : il voit bien que la Russie joue un rôle très important et que le Kremlin semble intervenir régulièrement dans ce dossier. Il y a une volonté de faire traîner les choses pour qu’il n’y ait plus de pression médiatique et publique. Mais de nombreuses personnes et beaucoup d’ONG le soutiennent. Il en a besoin : il est dans une situation compliquée, dans un pays qu’il ne connaît pas.
 
Par notre pétition, nous appelons les autorités bulgares et françaises à empêcher l’extradition de Nicolay vers la Russie. Nous demandons également aux autorités bulgares de lui accorder l’asile politique.
 
Continuez à soutenir Nicolay en signant la pétition !
 
Propos recueillis par Marine Périn

Le Vériteur

Photo du Vériteur

Russie Libertés

L’association “Russie-Libertés” a pour principal objectif le soutien au développement d’une démocratie digne de ce nom en Russie. Les moyens employés par l’association traduisent la volonté de partager une information objective sur la situation politique du pays. Elle s’emploie à rendre compte de...
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :