Toutes les Vérités > La vie réelle en prison : Le film « Le Déménagement » censuré (1)

La vie réelle en prison : Le film « Le Déménagement » censuré (1)

Thème : Prison, Censure, Médias
Publiée le 13/07/2012 |
16906 | 18 |
Révélée par Robin des lois |
5

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(18 réactions)

brigitte brami Le 28/08/2013 à 19:45 | #18
Bonjour
La prison change une vie, elle a changé la mienne, découvrez-le sur :
http://www.maveritesur.com/brigitte-brami/ma-verite-sur-la-prison/346
Merci beaucoup à vous ! B.B.
PS : N'hésitez-pas à faire circuler !
helstroffer.ala (membre) Le 18/11/2012 à 13:09 | #17
J'ai juste oublié de parler des personnes qui se suicident en en prison, toujours trop nombreuses, et pour lesquelles rien n'est fait... (ex : plus de 30 à Mont-de-Marsan, depuis son ouverture en moins de 2 ans...
Condamnation injuste, ...
Mauvaise orientation de départ (prison au lieu de centre psychiatrique)...
Isolement familial....
Désocialisation....
Problème accoutumance à une drogue non résolu...

Ces prisons modernes, privatisées, sont un pan d'une économie nouvelle pour certains (des lieux loués par le privé à l'administration qui paie le prix fort),
Et les magistrats semblent y trouver leur compte à les remplir absolument pour en justifier quand même l'implantation... face à de "faux voyous" car plus dociles à gérer !

Et si vous n'y croyez pas, sachez qu'un simple conflit de couple, un trouble de voisinage qui dégénère, qui trouve à chaque fois sa cause dans l'inaction des forces de l'ordre peut conduire tout un chacun dans ces pièces très "club med"... où plus rien ne se passe, excepté le bruit des couloirs qui résonnent, des portes qui se déverrouillent chaque matin les une après les autres, de l'heure de la promenade, des cours, de la distribution du courrier, du diner plateau...du passage à l'infirmerie, à la bibliothèque, aux ateliers ou au parloir...
Et de tout ce qui déresponsabilise...

L'enfer n'est plus en prison, mais quand vous en ressortez et que vous constatez combien vous avez été abusé !

Alors ce sont le suivi médical, les antidépresseurs, la visite au SPIP pour votre contrôle judiciaire, plus prise d'empreinte adn, la perte de vos amis, et tout ce qui vous rappelle que vous êtes un délinquant, à tort ou à raison,... qui prennent le relais.

Le diable n'est pas toujours celui qu'on croit !
helstroffer.ala (membre) Le 18/11/2012 à 12:48 | #16
La prison est une chose.
Au moins 25% de la population carcérale la mérite.
Sauf que le vrai problème est en amont :
70% des affaires mal jugées...
40% d'erreurs judiciaires...
Les vrais voyous courent toujours, savent mentir à la justice alors que le citoyen lambda risque un peu plus chaque jour d'occuper une cellule pour des peccadilles, justifier de la construction dans un lieu où la délinquance reste faible (ex : Mont-de-Marsan), ou pour permettre à certaines élites de monter en grade, quitte à faire de faux rapports d'enquête préliminaire...
Cette gloriole de bas étage doit cesser.
Les tribunaux doivent se remettre en question, se ressaisir d'urgence.
Trop de motivations de condamnation à l'inverse de la réalité des faits.... Et ce sans le moindre complexe !
Un peu de lucidité, svp, face à une société qui ne cesse de dériver autant dans la délinquance que dans la protection du citoyen lambda !
Cessez de faire valoir l'Ordre avant de le Droit !
TERRIEN Guillaume (Vériteur) Le 07/11/2012 à 11:01 | #15
Une fois de plus, cette vérité nous montre que la liberté d'expression en France reste encore assez limitée. A l'heure où la communication internet ravage tout sur son passage et ou les moyens de s'exprimer sont les plus larges, comment peut-on expliquer cette "hausse" de la censure? Et surtout pourquoi censurer ce documentaire? Peut-on le trouver quelque part?
Robin des lois (Vériteur) Le 30/07/2012 à 14:31 | #14
Il est vrai que l'on a un peu tendance à "sacraliser" la Cour des Comptes... Je suis, intellectuellement, très "curieux". Donc je vais lire avec intérêt l'ouvrage suggéré. Nous nous sommes cependant appuyés sur nombre de ses rapports ( voir combat contre le racket de la télé en prison et celui des "cantines" sur notre site www.robindeslois.org parce que les Rapports de 2006 et 2010 étaient totalement recoupés par tout ce que nous avions constaté " sur le terrain"... et que même l'Administration Pénitentiaire ne contestait pas ... Mauvaise gestion , essentiellement, et gaspillages...
martin_guerre (membre) Le 30/07/2012 à 14:10 | #13
vous vous appuyez sur "un" rapport de la cour des comptes pour dénoncer les PPP. N'étant pas un spécialiste du sujet, je me garderai de toute déclaration préemptoire. En revanche, je pense que la Cour des Comptes, ce n'est pas Dieu. A cet effet, je vous invite à lire l'excellent ouvrage rédigé en 2008 sur le sujet par un think thank, l'IFRAP (institut français de recherche sur les administrations et politiques publiques) créée en 1985 qui s'intitule : <a href="http://www.maveritesur.com/wp-content/uploads/2012/07/IFRAP-Cour-des-Comptes.pdf" title="Réformer la cour des comptes" target="_blank" rel="nofollow">REFORMER LA COUR DES COMPTES, REDEFINIR SA MISSION</a>. La Cour des Comptes ne sort pas grandie de cette expertise de qualité. Ainsi, on apprend que la Cour des Comptes contrôle mais ne veut pas être contrôlée. Son inefficacité est relevée, du notamment à un laxisme que seule une administration publique peut se permettre. Ainsi, on y apprend que près de la moitié des effectifs ne sont pas à la Cour des Comptes et vaquent à d'autres activités aux frais du contribuable, qu'ils se sont "concoctés un Code Pénal très douillet"....
Robin des lois (Vériteur) Le 22/07/2012 à 17:38 | #12
pour Michelle UDO Nous n'avons rien contre l'entreprise privée. Il se trouve que, notamment d'après un Rapport de la Cour des Comptes publié en octobre 2011 ( http://robindeslois.org/wp-content/uploads/2012/01/Partenariats_publics_prives_penitentiaires.pdf ) les P.P.P. coûtent beaucoup plus cher à l'État que la maîtrise d'ouvrage publique . Cela se traduit par des loyers annuels très élevés, versés aux groupes qui construisent ces prisons, et ce, durant 27 ans. Ces loyers sont, par ailleurs, réglés sur le budget de fonctionnement du Ministère de la Justice, au détriment de nombreuses autres options : bon fonctionnement des Établissements actuels ( où on manque de : surveillant(e)s, psychologues, travailleurs sociaux... Et peines alternatives, qui supposent un facteur humain important : le bracelet électronique, par exemple, n'est pas "magique". Il faut assurer un suivi humain et, souvent, un accompagnement(travailleurs sociaux, aide psychologique) des personnes placées sous surveillance électronique. Enfin, la "logique" des groupes qui construisent ces "usines carcérales" est, naturellement, le profit maximum : d'où des prisons énormes, de 500 à 600 places , ce qui est inhumain pour le personnel comme pour les personnes détenues. Il est impossible de faire un travail efficace lorsque l'Etablissement dépasse 250 à 300 places.
DICK Patricia (Vériteur) Le 17/07/2012 à 21:25 | #11
Merci pour ces précisions.Je comprends que ces nouvelles puissent poser des problèmes de taille, cependant je n'ai pas bien saisi cela serait plus pourquoi plus coûteux pour le contribuable. Car mon sentiment est que l'Etat réduit en permanence les budgets alloués au fonctionnement des prisons, ainsi le contribuable ne supporte pas le véritable coût social des prisons. Par ailleurs,la construction de nouvelles prisons semble malheureusement inévitable. Cela dit, je vous rejoins sur les peines alternatives,pour certains délits, la prison pourrait être évitée.. Je lirai donc avec intérêt votre prochaine Vérité. Bonne continuation
TERRIEN Guillaume (Vériteur) Le 17/07/2012 à 07:56 | #10
Je viens d'ailleurs de lire la confirmation de l'autorisation de la justice en ce qui concerne votre documentaire: http://www.rue89.com/2012/07/16/prison-la-justice-autorise-la-diffusion-sans-floutage-du-docu-censure-233899 C'est encourageant pour le futur et beau de se dire que tous les combats ne sont pas vains!
TERRIEN Guillaume (Vériteur) Le 17/07/2012 à 07:51 | #9
Merci pour votre honnêteté. Je vous écrirai personnellement afin d'avoir des précisions sur "la prison ça peut arriver à tout le monde" et sur les expériences que vous avez tiré de votre incarcération. EN ce qui concerne PPDA je suis effectivement assez curieux de suivre ce petit dossier car, tout comme vous, je trouve que cet homme est une blague et que sa prétention à l'Académie relève du gag médiatique. Etant également passionné de littérature, je trouve néanmoins que certains autres académiciens n'y ont pas leur place. Et que dire des prix décernés chaque année...
Page 1 sur 2 <12»
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :