Toutes les Vérités > Ma douleur, votre satisfaction : mon droit de mourir

Ma douleur, votre satisfaction : mon droit de mourir

Publiée le 22/07/2013 |
16935 | 5
Révélée par DOUTRIAUX Marie-pascale |
10

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(5 réactions)

Nine de la Petite Mer Le 05/09/2017 à 17:39 | #5
Bonjour, Marie-Pascale,

Les mouvements sur votre "compte" remontent à déjà longtemps. Je me demande où vous en êtes, depuis... Votre histoire me touche énormément. Si vous consultez régulièrement votre compte, il faut que vous sachiez que je suis atteinte d'une SEP, moi aussi. La maladie s'est déclarée en janvier 2008
J'allais sur mes cinquante ans. Trois mois plus tôt, j'exerçais la fonction de secrétaire de COTOREP! Moi qui signaIs les cartes d'inva, de stationnement, qui défendaais les dossiers d'aides en commission, accueillais les personnes handicapées et les orientais, je me suis retrouvée "de l'autre côté de la barrière". Foutu pied de nez de la viie!...

Je n'en écris pas plus, doutant que vous me lisiez après tout ce temps passé : 4 ans, c'est beaucoup!... Je vous comprends, Marie-Pascale et sincèrement, je compatis et partage tant de douleurs, d'incapacités, de dépendances, de désillusions avec vous. Mon mouvement vers vous est un mouvement de soutien... Fugace, sans doute mais,, sincère. Même si je sais que c'est illusoire, je vous souhaite de connaitre des moments de répit. mais,il est vrai que cette maladie n'en laisse pas ou si peu!

Bien empathiquement à vous!

Marie-Christine (Nine)
lodie84 Le 24/11/2014 à 23:57 | #4
Un colloque a lieu à Paris à l'assemblée Nationale ce jeudi 27/11/2014 de 14H à 18H30 où les citoyens pourront s'exprimer durant une demi-heure. C'est le moment car M. le Président de la République peut réaliser sa proposition N°21. Mais, il semble que les mesures dont il va être question, cette semaine, ne sont pas à la hauteur de ce que nous souhaitions. Allez à ce colloque : plus nous serons nombreux et mieux ce sera.

Il ne faut pas que cela se reproduise pour vous, vos enfants, vos petits-enfants... Chacun a le droit de décider de sa fin de vie. Il faut nommer au moins deux personnes de confiance (prévues dans la loi LEONETTI) au cas où la personne n'est plus en état de s'exprimer et en plus, il faut une loi permettant l'euthanasie ( mort douce qui a lieu en quelques secondes, comme en Belgique)

Nous voulons aussi Vivre Digne, car pour mon mari (cancer vessie), il manque 3 doses sur les 9 nécessaires à cause d'une rupture de stock (qui dure depuis 2 ans). Lui, il vient de rechuter après 5 ans de paix grâce au traitement complet . A ce jour, il a le même cancer, mais en plus grave et il n'a que 6 doses (au lieu des 9 doses prévues dans le protocole correct de soin). M'aidez en signant ma pétition sur mesopinions.com à Pétition & santé et ici, voir à : Gisèle MUSICIEN (comme vériteur) sur ce site, en écrivant mon nom en haut et à droite de la page d'accueil, ou à "thème" , choisir la lettre "A" = Association et le titre : le cancer vessie...

Les animaux (chiens, chats..) ont plus de droit que nous : le vétérinaire les euthanasie s'ils souffrent. Nous sommes en retard sur La Belgique, la Hollande et la Suisse (prés de notre pays).
lodie84 Le 23/10/2014 à 20:27 | #3
Je vais à Paris avec l'ADMD (l'association pour mourir dignement) pour porter mon message que l'IVV = l'Interruption Volontaire de Vie ( comme je tiens à la nommer) est un droit fondamental à tout être humain. Le contraire est inhumain. Même les animaux de compagnie ont droit à l'euthanasie (= mort douce). Chacun tolère la souffrance de façon différente. Personne ne doit juger pour vous. Je vous comprends. Votre message me bouleverse et m'attriste. J'espère que vous trouverez une solution. Il n'y a plus de message de soutien depuis 2013. Que devenez-vous ? Peut-être pouvez-vous me contacter en demandant mes coordonnées à Mme Marine PERIN de ce site. Je lui donne l'autorisation de vous transmettre mon e-mail et mon téléphone. Nous n'avons pas le droit de vous laisser seule. Votre mort, vous avez le droit de la décider.Le 2 novembre 2014, à Paris, si vous m'y autorisez, je porterai votre nom sur une banderole ou votre situation en quelques mots. Merci de me répondre. J'attends de vos nouvelles. A bientôt sur ce site.
nougatine Le 06/11/2013 à 16:32 | #2
J'ai aussi la SEP et ma décision est prise depuis longtemps, je partirai si je dois devenir un légume, c'est une question de dignité pour moi, ma vie a basculée en 1988, plus d'espoir d'évolution au travaille, les problèmes financiers et parfois l'agressivité des soignants, nous, nous n'avons rien demandé (la SEP) et en plus nous devons supporter le mépris de la famille en cas d'une terrible fatigue, j'ai fini par vivre isolée avec mes chats et tout va mieux
Cloclo54 Le 26/07/2013 à 18:29 | #1
Comme je vous comprends et combien je partage vos idées. Je me bats aus sein de l'ADMD depuis 26 ans pour que nous ayons tous le droit de choisir le moment de partir, ce moment où nous n'en pouvons plus de supporter de telles charges, de telles douleurs physiques et/ou psychiques.
Vous seule savez ce que vous endurez. Qui mieux que vous peut décider de poursuivre le chemin ou de s'arrêter au bord de la route ? Personne !
J'espère vraiment que F. Hollande respectera ses promesses de campagne électorale et qu'il permettra à chacun d'entre-nous de décider de sa fin de vie. La Belgique le les pays du Benelux ont dépénaliser l'euthanasie et contrairement à ce que racontent tous les opposants à l'aide au suicide ou à l'euthanasie, il n'y a pas d'enregistrement de dérives. C'est faux, cet argument est avancé par tous ceux qui ne veulent pas que la loi passe en France. Ils ont pourtant reçu des réponses claire à leurs demandes d'explication mais n'en tiennent absolument pas compte
Que ceux qui veulent aller au bout de leur agonie y aillent,on ne leur refuse pas ce droit, mais nous, nous voulons celui de pouvoir décider de notre sort.
Je vous souhaite beaucoup de courage et espère de tout coeur que la loi que nous attendons tous vous donnera un peu de sérénité pour aborder et supporter les épreuves que vous aurez encore à surmonter.
De tout coeur avec vous,
bien cordialement
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :