Toutes les Vérités > Radiée à vie pour avoir aidé mes patients

Radiée à vie pour avoir aidé mes patients Nouveau

Publiée le 12/04/2013 |
18088 | 17
Révélée par RIVES Marie-noëlle |
30

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(17 réactions)

marie-noëlle Le 16/04/2013 à 19:54 | #7
Un des éléments que je trouve le plus difficile à vivre, c'est l'indifférence de certains. Des patients qui ne juraient que par moi et qui semblent avoir oublié jusqu'à mon existence... Le cimetière est peuplé de gens indispensables, j'ai le triste privilège d'en prendre conscience bien avant mes obsèques légales.
Bien la peine de risquer ma vie (et je n'exagère pas) pour tant d'ingratitude. Je suis déçue à l'extrême, heureusement que certains me soutiennent et m'entourent, mais j'ai de plus en plus le sentiment d'avoir fait tout cela pour ... RIEN;
fleur de lotus Le 15/04/2013 à 17:34 | #6
Patiente de Marie-Noelle depuis plus de 25 ans, je suis scandalisée par cet acharnement à détruire une personne dont les qualités de médecin
ne sont plus à prouver. Je ne peux que la remercier pour son écoute, son soutien dans les moments difficiles (opérée d'un cancer du sein il y a 5 ans), son très bon diagnostic, et la qualité de ses soins. J'espère que sa situation s'arrangera, elle pourra toujours compter sur mon soutien.
Je vous souhaite bon courage, mais je sais que vous n'en manquez pas.
Marcel Chambrier Le 13/04/2013 à 11:26 | #5
J'ajouterai le procès de Kafka.
C'est tout le problème de l'évolution de la France : un pays administratif, de fonctionnaires statutaires ou "dans l'âme" dans lequel même les professionels, les "pairs" comme on dit, sont devenus des fonctionnaires, des aparatschiks évoluant au sein d'instances ne servant plus à protéger les confrères, la profession mais à servir quelques "permanents" se gavant des gros budgets (alimentés par les cotisations des confrères, par des pseudos formations, ...), notes de frais, voitures de fonction, ...
Je me pose quelques suqestions : n'avez-vous pas continué à vous battre (en justice et/ou pour contester votre radiation) ? Ne pouvez-vous pas vous installer à l'étranger dans des pays qui reconnaisse le sens du service, le sens de l'innovation, de la prise de risque (évitez toutefois les pays nordiques car nous sommes en train de devenir aussi intégristes qu'eux).
Par ailleurs, n'auriez-vous pas pu aller plus loin dans votre exercice de "vérité" et publier des preuves des impérities dont vous avez été victimes, ouvrir une pétition, faire témoigner des patients, ... ?
david Le 12/04/2013 à 12:47 | #4
votre histoire me rappelle un film paru, de mémoire, dans les années 1975, "sept morts sur ordonnance" avec comme acteur principal Gérard DEPARDIEU. C'est l'histoire d'un médecin qui s'installe dans une vie de province et qui n'est pas accepté par ses pairs en raison de la précision de son diagnostic, de la qualité de ses soins et de l'attachement de sa clientèle. L'histoire se termine mal ! Comme la vôtre ! Merci à vous de lever le voile sur le fonctionnement actuel de la médecine.
colpat76 Le 12/04/2013 à 11:57 | #3
j'admire votre courage votre gentillesse et votre motivation a tout faire pour aider. Certains médecins devrait prendre exemple sur vous c'est moche la jalousie. en Normandie nous manquons de médecin il y a pas besoin de se battre pour faire sa place je suis de tout cœur avec vous ne baisser pas les bras et merci
dechaponamoineau Le 12/04/2013 à 10:00 | #2
c'est un etre a part, extrahordinaire, rare, et une belle ame. Sans elle je serais mort. Mon regret est que l'assotiation que l'on a monter n'ai pas fait bouger ces dinosaures senilles et venimeux. Je leur souhaite un seisme qui detruiras leur cher bureaux et brisera leurs cafetieres...
lepeyrou Le 12/04/2013 à 09:44 | #1
Marie-Noëlle est une personne formidable ; j’ai été son patient pendant 25 ans et je regrette cette décision absurde, elle m’a beaucoup aidé suite à un grave accident et a un cancer.
J’admire sa volonté et son courage, son honnêteté intellectuelle et professionnelle est exemplaire contrairement à des professionnelles qui m’ont mal soigné et qui ne seront jamais inquiété.
Je souhaite que justice lui soit rendu.
Page 2 sur 2 «12>
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :