Toutes les Vérités > Ma Vérité sur les assises de l'entrepreneuriat de M. Montebourg

Ma Vérité sur les assises de l'entrepreneuriat de M. Montebourg

Publiée le 05/02/2013 |
7624 | 3
Révélée par Forces |
Soutenir

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
Jean Paul Debeuret, entrepreneur de terrain, réagit au lancement des assises de l’entrepreneuriat initiées par le Ministère du Redressement Productif.
Jean Paul Debeuret, serial entrepreneur, créateur de tvdesentrepreneurs.com et de la Caravane des Entrepreneurs, auteur de 18 guides pratiques sur la création, la reprise et la gestion des entreprises, réagit au lancement des assises de l’entrepreneuriat  initiées par le Ministère du Redressement Productif.
 
Pendant 3 mois, 250 personnes participeront à des groupes de travail sur neuf thématiques qui ont pour objectif de faciliter la création et le développement d’entreprises en France.
 
Réactions générales de Jean Paul Debeuret :

-         Comment peut-on croire qu’après avoir vilipendé et matraqué fiscalement les entrepreneurs, d’un seul coup on puisse les aimer ? Comment peut-on croire que d’un coup de baguette magique, après avoir plus ou moins cassé le régime de l’auto entrepreneur qui fonctionnait bien et qui permettait de démarrer sans risques, on puisse doubler le nombre de créations d’entreprises en France ?

-         On sait qu’en France, les études et rapports sont légions et qu’ils finissent toujours de la même manière : ils sont enterrés avec bonne conscience (rapport Attali et rapport Gallois par exemple). Donc comment croire que ce tam tam médiatique autour de l’entrepreneuriat puisse cette fois aboutir sur des actions concrètes ?

-         La méthode qui vise à traiter 9 problématiques qui concernent tant la création que le développement d’entreprises est intéressante car elle peut apporter une cohérence dans les préconisations. Faire participer les entrepreneurs de terrain en leur demandant leurs recommandations semble aussi une bonne idée.

-          Il est regrettable que parmi les sujets d’ateliers ne figure pas la transmission d’entreprises, qui est un problème majeur du fait du vieillissement de la population des dirigeants d’entreprises. Ce sujet est noyé dans un atelier Mobiliser tous les talents pour la création d’entreprises. Créer des entreprises est une bonne chose, encore faut-il qu’elles survivent et qu’à terme elles se transmettent. Il faut sensibiliser les dirigeants d’entreprises actuels à la nécessité de préparer leur transmission et les former à réussir leur transmission (de manière anonyme car ils ne veulent pas se montrer). D’autre part, il faut former les repreneurs à la reprise, opération complexe et délicate par ses aspects techniques et humains.

 
Quelques petites remarques complémentaires (dans l’ordre des groupes de travail des assises figurant en italique) :
 
1 Diffuser l’esprit d’entreprise auprès des jeunes : si on veut que les jeunes entreprennent, il faut d’abord convaincre les enseignants que les entreprises sont nécessaires ! Cette mission nous semble impossible à moyen terme. Nous pensons qu’il faut sensibiliser les jeunes à partir des medias qu’ils utilisent en permanence : les réseaux sociaux. Réaliser des petits clips d’information et de formation en vidéo pour créer du buzz et aller sur leur terrain de façon ludique et dynamique.
 
2 Asseoir un cadre fiscal durable pour les entrepreneurs : le cadre fiscal ne dépend pas des entrepreneurs mais des gouvernants. Les entrepreneurs sont prêts à payer des impôts mais si le niveau devient confiscatoire, ceux qui le pourront partiront entreprendre à l’étranger.
 
3 Mobiliser tous les talents pour la création d’entreprise : la meilleure incitation pour les futurs entrepreneurs sont les modèles qui ont réussi, par exemple Messieurs Arnaud, Afflelou, etc.  Encore faut-il qu’ils restent en France… Pour l’entrepreneuriat féminin qui ne progresse pas, là aussi il faut aider les créatrices à casser leurs blocages en mettant en avant les Dirigeantes qui créent de l’emploi.
 
4 Proposer de nouvelles sources de financement pour les entreprises :  le financement Pear to Pear, entre entrepreneurs, est sûrement une voie d’avenir pour combler la frilosité des banques. Ne diminuez pas sans cesse  les avantages fiscaux liés à ces financements qui comportent beaucoup de risques et doivent être encouragés fiscalement.
 
5 Promouvoir et valoriser l’entreprenariat responsable : en réalité, les entreprises qui travaillent sur ces marchés sont souvent dépendantes d’aides ou de tarifs de faveur distribués par l’Etat ou les collectivités et souvent elles sont en concurrence avec des associations subventionnées. Au moindre changement de politique de l’Etat, c’est tout le marché qui s’écroule (exemple tarif de rachat de l’électricité par EDF, plafonnement des niches fiscales, etc.). Dans ce domaine encore, une continuité des politiques est nécessaire.
 
6 Stimuler toutes les formes d’innovation dans l'entreprise :  laissez vivre le crédit impôt recherche et stoppez la fuite des talents, d’autant que leur formation est financée par l’état français.
 
7 Offrir à l’entrepreneur un  accompagnement global et sur mesure : nous ne pouvons qu’être d’accord avec le constat. Bien qu’il y ait trop d’acteurs pour la formation, l’accompagnement et le conseil des créateurs, cela ne fonctionne pas. La formation des futurs entrepreneurs et des entrepreneurs est négligée. Les moyens modernes de formation (e learning, formation à distance) ne sont pas mis en œuvre. L’accompagnement par des personnes qui ont entrepris est absolument nécessaire. Des mesures comme le tutorat mis en place en son temps par Renaud Dutreil n’ont jamais vraiment été mises en œuvre. Il faut les réactiver.
 
8 Réussir la projection précoce des entrepreneurs à l’international. Aidons les PME à grossir et à devenir des ETI qui exporteront et s’implanteront à l’étranger. Aidons les petites entreprises de croissance à conquérir des marchés à l’extérieur. Capitalisons sur nos forces car on n'attend pas obligatoirement les entreprises françaises à l’étranger. Baissons le coût du travail pour que nos produits soient compétitifs.
 
9 Inventer l’entreprise de demain. Ce n’est pas dans un colloque et dans un rapport qu’on l’inventera. Ce sont les entrepreneurs qui ont du courage, qui n’ont pas peur de prendre des risques, qui veulent se réaliser personnellement, qui le feront.
 
Donnons de la liberté aux entrepreneurs, arrêtons de danser le tango du point de vue législatif, ne crachons pas sur les entrepreneurs qui ont réussi et la création d’entreprise se développera naturellement en France, sinon les français iront créer des entreprises ailleurs.

Jean-Paul Debeuret


 
A propos de tvdesentrepreneurs.com
 
tvdesentrepreneurs.com est une télévision de formation sur internet qui propose 800 formations enregistrées en vidéo, accessibles  dans le cadre d’abonnements qui donnent accès à l’ensemble du catalogue et dont le coût dépend de leur durée. Elle forme des créateurs, repreneurs et dirigeants d’entreprises et divulgue l’esprit d’entreprendre.

Avec 800 formations, enregistrées par 150 experts, praticiens de l’entreprise, couvrant toute la vie de l’entreprise de sa création à sa transmission, mais aussi les problèmes habituels du chef d’entreprise (gestion du temps, efficacité personnelle, management des équipes, etc.), tvdesentrepreneurs.com offre la possibilité aux entrepreneurs de se former sans se déplacer, où et quand ils veulent et à des prix très compétitifs (9,5 € HT la semaine, 249 € HT par an).
 

Le Vériteur

Photo du Vériteur

Forces

Forces Tv des Entrepreneurs : Web Tv de formation en ligne et en vidéo pour les entrepreneurs et les managers Caravane des Entrepreneurs : pôle d'expertise itinérant spécialisé en création d'entreprise, reprise d'entreprise, transmission d'entreprises et ...
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :