Toutes les Vérités > Enlèvement d'enfant : enfin les retrouvailles avec mon fils !

Enlèvement d'enfant : enfin les retrouvailles avec mon fils !

Publiée le 07/01/2013 |
94086 | 352 ||
Révélée par BELLEMAISON Elodie |
252
Avec la participation de ma famille, mes amies Noémie, Jennifer et Fabienne
Signez la pétition

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

RTL enlevé par son père Asim est retenu en Egypte

Publié le 22/09/2013 | Mis à jour le 22/09/2013
Image principale du rebondissement

TÉMOIGNAGE RTL - Élodie est sans nouvelle d'Asim, enlevé par son père en novembre et retenu depuis en Égypte. La mère s'inquiète de la situation politique dans le pays.

Les photos d'Asim sont sur tous les murs de la maison familiale de La Vespière, dans le Calvados. Ses jouets aussi sont là, comme sa chaise de bébé. "C'est ce qui m'aide à tenir", soupire Élodie, privée de son fils depuis presque neuf mois.

"C'était le samedi 24 novembre", se souvient-elle au micro de RTL. "Je suis rentrée du boulot et il n'y avait pas de vie dans la maison, donc j'ai été voir dans mon sac à main si le passeport de mon fils y était toujours et il n'y était plus, donc là j'ai compris."

L'enfant est retenu à une heure et demie du Caire

Sans la prévenir mais au terme d’une relation devenue au fil des mois de plus en plus conflictuelle, l'ex-mari d'Élodie est retourné en Égypte, son pays d’origine, en emmenant son petit garçon de deux ans et demi. L'homme est désormais poursuivi pour soustraction de mineur, mais il refuse toujours de rendre l'enfant, malgré plusieurs tentatives pour établir une médiation.

C'est difficile de savoir son fils dans un pays aussi meurtrierÉlodie

Le petit Asim vit désormais chez ses grands-parents paternels dans un village à une heure et demie du Caire, en Égypte, ce qui inquiète bien évidemment sa mère. "C'est vraiment difficile de savoir son fils dans un pays aussi instable, aussi meurtrier", confie-t-elle. "Ils s'entretuent. Je me dis que si ça s'étale encore plus, ça touchera les villages, ça touchera tout le monde donc mon fils en fait partie." "Je ne comprends pas comment on peut laisser un enfant dans cette situation alors qu'il n'a aucun avenir là bas", lâche-t-elle.

Élodie espère un entretien au Quai d'Orsay

Bien décidée à retrouver au plus vite son enfant, Élodie ne baisse pas les bras. La justice française a décidé en mars que le lieu de résidence de l’enfant était chez sa mère, mais depuis, selon elle, rien n'a été fait pour retrouver son enfant. Le père d'Asim, pourtant arrêté par la police égyptienne, a été relâché au bout de quelques heures. Élodie, elle, espère avoir rapidement un entretien au ministère des Affaires étrangères.

X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :