Toutes les Vérités > Le dernier point de vue de Sophie Becker : « Un médecin meurtri »

Le dernier point de vue de Sophie Becker : « Un médecin meurtri »

Publiée le 01/04/2014 |
10791 | 4

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(4 réactions)

valencia Le 01/03/2018 à 17:41 | #4
Témoignage de rupture amoureux

Bonjour tout le monde
Je m'appelle Valencia, je n'ai jamais cessé de le remercie le maître ALIMEDIUM qui m'a rendu très heureuse après 2 ans de divorce avec mon mari et pour lui faire encore plus j'ai décidé en ce jour de témoigner en sa faveur pour que les personnes qui sont dans des situations difficiles comprennent qu'il existe de vrais Medium. Je luttais juste à cause de mes enfants, un jour une amie m'a conseillé de contacter le maître Ali-Medium, que j'ai contacté sans plus tardé, j'ai insisté, je lui ai expliqué mon cas, et ce monsieur dit : je travaille pour toi et je te donne 7 jours ton mari reviendra dans ta vie. Après avoir faire les nécessaires, j'ai débuté les 7 rituels de retour affectif de mon mari, mon mari m'appelle le septième jours en me demandant si j'étais à la maison qui serait de passage voir ses enfants le lendemain matin, cela m'a vraiment étonné, je lui ai dit oui, alors le lendemain des sons arrivé, il était venu avec des fleurs pour s'excuser auprès de ses enfants et me demander aussi pardon pour ses erreurs, c'était un miracle pour moi, j'avais les larmes aux yeux depuis ce jour tout est rentré dans l'ordre et a présent nous somme soudée plus que jamais. Je vous laisse ses coordonnées. Voici ses CONTACTS
Tel/whatsapp: +229 97 86 96 51
tel: 00229 97 86 96 51
Email: alimedium01@gmail.com
Email: sauveur.alimedium@gmail.com
Contacter le a tout moment, il vous aidera dans beaucoup de domaines (Amour, Argent, Travail, Chance, Affaire).
Bonne chance à vous
Doctorix Le 11/04/2014 à 12:41 | #3
J'ai vécu le même parcours en tant que généraliste. Après un certain temps, tout allait bien pour moi (j'ai quand même eu les huissiers aux fesses pendant 5 ans, sales souvenirs) jusqu'à ce que j'étudie les vaccins en 2009. Il se trouve qu'un médecin qui étudie les vaccins hésite à les pratiquer. Parfois il continue, parce qu'il faut bien vivre, parfois il renonce. C'est le choix que j'ai fait. Ne plus vacciner(ou juste le légal, DTPolio, faute de pouvoir faire moins) c'est ne plus recevoir que les enfants dont les parents ont compris: c'est encore rare. Un enfant rapporte environ 500 euros jusqu'à 7 ans, et c'est donc un gros sacrifice. D'autant plus qu'un enfant non-vacciné est cinq fois moins souvent malade qu'un enfant vacciné. Ce qui fait autant de consultations en moins.
Si de plus, vous enseignez aux parents que la fièvre est une bonne chose, le premier et le meilleur moyen de défense de l'organisme contre les virus, puisque ceux-ci se développent de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu'à 39°C, alors là vous avez gagné le pompon: déjà que vous évitiez les antibiotiques parce qu'ils ne servent à rien dans 90% des cas, alors si vous supprimez l'aspirine ou le paracétamol (ou que vous les prescrivez à faible dose si la température atteint des zones dangereuses, et surtout pas systématiquement), alors vous avez beaucoup d'amis qui vous respectent et vous remercient pour l'excellente santé de leurs enfants, mais vous faites fort peu d'actes...
Maintenant, vous pouvez avoir le malheur d'être encore plus curieux, et de chercher à vous faire une idée sur l'intérêt d'avoir un cholestérol en dessous de 2.5gr et une tension à 13, et sur l'innocuité des drogues qui vous permettent d'y parvenir. Voilà encore une pléthore de consultations mensuelles qui vont vous passer sous le nez.
Vous l'aurez compris: si vous voyez un médecin riche, c'est parce qu'il s'est bien gardé d'étudier tout cela, ou, s'il l'a fait, l'a mis dans sa poche avec son mouchoir par dessus. Passez votre chemin, et allez plutôt chercher du côté du médecin qui galère: ou bien il est mauvais (mais s'il l'était, il aurait su se rendre riche), ou bien il est honnête, et peut-être bon, qui sait?
Un médecin riche a beaucoup de malades. Un bon médecin a beaucoup de bien-portants. Mais peu d'argent. Pourtant, une salle d'attente bourrée, des attentes de trois heures, attirent les patients comme des mouches, alors que cela devrait les faire fuir: allez comprendre!
C'était mon billet d'humeur à moi.
LEO Le 01/04/2014 à 19:45 | #2
Au sortir des études médicales, nous sommes heureux de vouloir rendre service au sein du service public hospitalier,
Mais celui-ci qui nous appartient pourtant à tous, nous écrase souvent.
Est ce normal qu'il ne nous reste plus que le choix du secteur libéral?
Quel avenir pour l'hôpital public dans ces conditions?

C'est le parcours peinant d'un certain nombre de médecins et soignants, malheureusement.
Une autre publication sur cette page en est l'illustration.
touamel Le 01/04/2014 à 12:40 | #1
Les médecins mais au delà, le personnel soignant a de grandes responsabilités, jusqu'aux plus intimes d'entres elles... J'ai combattu pour eux et avec eux dans l'affaire Malèvre (EUTHANASIE???) contre l'injustice, j'ai à cette occasion rencontré des journalistes exceptionnels comme Anne-Maris CASTERET de l'EXPRESS, je me suis opposé aussi aux militants extrémistes de l'ADMD et je me suis retiré pour digérer ce combat... Je fais une très grande différence entre l'administration de la sacro-sainte institution médicale et le personnel soignant qui ne mènent évidemment pas les mêmes combats. Le public doit faire la différence avant de porter des jugements... BRAVO pour votre engagement.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :