Toutes les Vérités > Le harcèlement scolaire de mon fils, le déni du collège

Le harcèlement scolaire de mon fils, le déni du collège

Thème : Santé, Société, Enfance
Publiée le 05/02/2014 |
13894 | 6
Révélée par KIRI Carole |
6

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(6 réactions)

katoum Le 23/10/2017 à 13:28 | #6
Bonjour mon fils est arcelé depuis 3 ans il est en 6 eme ulis privé car je pensai qu il serrait mieu suivi, il a retrouvé dans sa classe son arceleur qui va avoir 15 ans en janvier il est tres grand et mon fils en a tres peur il a du mal a dire ce q u il lui dit .Il ya 3 ans cet enfant la insulté de pd l enfermait dans les toilettes avec un autre de 2 ans et demie de plus , je lai signalé a l ecole et on m a répondu que mon fils se sentait persecuté,sa a continué toute l année.J AI ecrit a l inspecteur accademique pour le changer d établissement et il ne l on pas changer mais par représaille il nous ont mit une information préoccupante qui a été classé sans suite .IL retrouve son arceleur a chaque récréation insultes récurentes mais le college redit que s est mon fils qui se sent persécuter. IL chande de comportement envers moi agressivité et reveil nocturne . Que faire pour dénnoncer sans avoir une autre ip.MERCI DE VOTRE ATTENTION. Je vous donne mon numéro 0981974499
Haiyan Le 07/03/2015 à 13:37 | #5
Le lendemain le surveillant a voulu emmener mon fils chez le directeur, en allant à son bureau il a menacé mon fils à nouveau. Au directeur, il a dit que mon fils lui "répondait", puis lorsque mon fils a dit au directeur, que le surveillant l'insultait sans arrêt et le menaçait, l'autre lui coupait la parole en disant sans relâche "c'est pas vrai", mon fils excédé est sorti du bureau, la première porte qu'il a trouvé, il a mis un coup de poing , le résultat est qu'il s'est fracturé la main, à la suite de ça , d'autres camarades ont témoigné, j'ai appris que le surveillant humiliait des élèves en difficulté pendant les devoirs surveillés, que mon fils n'était pas le seul, que des surveillants étaient témoins depuis longtemps de l'attiude de l'individu, et que ce dernier était allé se "plaindre" ou se "justifier'" auprès d'un élève que "il était comme ça" depuis que des parents lui auraient dit "Sale arabe, retourne dans ton pays"; une enquête est menée par le directeur, des élèves ont témoigné, des élèves victimes, une surveillante. Le directeur voulait des preuves il les a, maintenant il me dit qu'il faut qu'il se renseigne pour pouvoir le licencier afin que cela ne se retourne pas contre lui, 'licenciement abusif"... Pensez-vous que ce directeur va prendre la décision qui s'impose ? Merci
Hoba Le 07/03/2015 à 13:29 | #4
bonjour à toutes et tous, je cherche de l'aide pour avoir des infos, j'ai parcouru vos témoignages, malheureusement il n'y a pas que dans la sphère scolaire que les crimes passent sous silence, en passant par les viols, passage à tabac, agressions sexuelles, humiliations, dans la vie privée également et dans des institutions, les crimes restent impunis avec la bénédiction des juges complices. Résultat, ça continue, les criminels restent impunis, et ils le savent....Je venais ici pour essayer de savoir si le directeur de l'établissement scolaire de mon fils fait son travail sérieusement concernant des faits de harcèlement dans le lycée privé de mon fils en seconde générale , je n'ai aucune idée du protocole, de ce que doit entreprendre la direction ? à savoir : la semaine dernière j'ai été appelée par une des surveillantes, qui m'informe que mon fils s'est blessé suite à un problème avec un des surveillants. Elle m'explique brièvement, et je comprends de qui il s'agit, mon fils m'ayant déjà rapporté l'attitude du surveillant à son égard et celui d'autres élèves à plusieurs reprises; mais je n'en n'avais pas mesuré l'étendue car mon fils est "dur" à la souffrance et qu'il minimise tout, ayant déjà un vécu "d'enfant victime" , avec un traumatisme physique et psychologique important lorsqu'il avait 4 ans, sa sensibilité a été bien détériorée, après ces crimes, il a 16 ans aujourd'hui et il lui en faut beaucoup pour pleurer ou se plaindre....

Donc, mon fils depuis quelques mois, se fait insulter , les insultes sont toujours les mêmes "t'es un débile/ mongol/ de la merde", bousculer, reçoit des coups de poings sous forme de plaisanterie de la part du surveillant, des menaces telles que "je vais te mettre a tête dans le mur".

Suite à des provocations auxquelles mon fils répond ou ne répond pas, lorsqu'il est injurié telles que "oui c'est ça", l'autre continue tant que mon fils ne répond pas pour le pousser à bout et qu'il en vienne lui aussi à l'insulter. Mercredi soir, pendant la soirée télé, les élèves collégiens et lycéens étaient devant la télé, en présence d'un surveillant, l'autre est arrivé en disant "les secondes sont aussi immatures que des CP", ce à quoi mon fils a répondu "mais oui c'est ça", et l'autre de lui répondre "de toute manière toi, t'es un mongol,un débile, de la merde", mon fils n'a pas répondu, l'autre a renchéri en disant "ne joue as les gros bras je vais te mettre la tête dans le mur".
lauredebauvoir (membre) Le 28/06/2014 à 08:13 | #3
Carole, toutes nos instituions sont gangrenées par une perversion sans précédents, le monde marche sur la tête, pas de discipline ou de punitions dans toutes les écoles, de nombreux enfants de tous ages, font de la dépression, parfois se suicident...
Le mot d'ordre, dans les écoles, c'est :
Ne corrigeons pas les violents, ne punissons pas ceux qui commettent des choses terribles, du coup dans un système d'éducation aussi lâche et abandonniste, des enfants, des familles souffres, il arrive que des profs se fassent insultés, tabassés et je n'en suis pas surprise...Concernant les jeunes qui s'adonnent à toute sortes de violences et de méfaits, sans crainte d'une sanction quelconque, ils sont aussi victimes, car ils deviendront inévitablement, des hommes et des femmes, sans avenir et dangereux pour eux, comme pour la société....
Miavita (membre) Le 15/02/2014 à 18:21 | #2
Bravo pour votre courage et votre détermination.
le harcèlement scolaire n'est pas assez pris en compte. Et il faudrait que ça le soit davantage.
Encore BRAVO !
yaya333 (membre) Le 05/02/2014 à 12:47 | #1
dans le milieu scolaire personne ne tient compte des mechancetees entre les enfants et ne font aucune enquetes et vous retire vos enfants sans savoir le pouquoi du commentmais quand ont signale des enfants maltraita la il n y a plus personnece sont des pourris et j en parle en connaissance de cause
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :