Toutes les Vérités > La prison des Baumettes, choisir entre broyer ou se faire broyer

La prison des Baumettes, choisir entre broyer ou se faire broyer

Thème : Justice, Société, Prison
Publiée le 19/04/2013 |
11561 | 3
Révélée par DES BAUMETTES Bruno |
2

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
L’entrée de Bruno à la prison des Baumettes dans le quartier des isolés a été le déclenchement de son désir d’écrire sur les conditions des détenus.
On vient de me sortir des geôles du Tribunal de Grande Instance (TGI). Il doit être cinq heures de l'après-midi. L'éclat du ciel est aveuglant. Depuis trois jours, je suis en garde-à-vue. La nuit, j'ai dormi dans les cellules de l'Evêché (Nom traditionnel du Commissariat central de Marseille).
 
Le jour, ce furent les interrogatoires, ça n'en finissait pas. Aujourd'hui on m'a amené ici, au TGI. A midi on m'a servi un sandwich. J'ai été enfermé la journée entière dans un cachot sans lumière. Mon audition a été courte. Je n'ai vu qu'une demi-heure une Juge d'instruction et la Juge des Libertés qui m'ont bien signifié ma mise en examen et le mandat de dépôt. Une formalité, en somme.
 
A présent, je sors menotté dans cette grande cour, je marche en suivant d'autres hommes menottés eux-aussi... Nous sommes entourés d'uniformes. Me voilà bien escorté.
 
Dehors, le soleil me submerge. J'ai envie de vomir. Heureusement que je n'ai rien dans l'estomac. On me monte dans le fourgon cellulaire, c'est parti. Direction : les Baumettes...
 
***
 
J'ai été détenu aux Baumettes à Marseille au « deuxième nord » - une aile réservée aux détenus isolés : les pointeurs, les violeurs, les détraqués et autres personnes mises dans cette aile parce qu'elles ne peuvent pas, pour des raisons de sécurité, voire de vie ou de mort, être mélangées avec les autres détenus de droit commun. C'est la première fois que je connaissais la détention aux Baumettes...
 
J'ai tenu un journal que j'ai mis en ligne : brunodesbaumettes.overblog.com , afin de témoigner de la vie d'un détenu. Ce journal n'est ni une 'confession', ni une 'mise en accusation', c'est seulement la transcription d'un quotidien, dans un quartier particulier d'une prison... particulière.
 
J'ai ouvert sur mon site une page 'Paroles de taulards', pour ouvrir vers d'autres liens, de témoignages laissés par d'autres détenus ou ex-détenus.
 
En prison, soit on est broyé, soit on devient broyeur...
 
En prison, la loi, c'est d'abord celle du plus fort, ou bien du plus malin. Chacun ses armes. On y instaure l'ordre des hiérarchies, la domination des uns sur les autres. Un ordre règne : l'ordre de la violence. Une violence qui n'a pas besoin de mordre toujours. Elle n'a qu'à laisser agir son venin et ses sucs. Elle a bien le temps de vous digérer...
 
 
Pourquoi un blog ?
 
Discuter de la culpabilité, là n'est pas le propos. Je n'élude pas sur mon blog les raisons de l’incarcération pour une affaire de mœurs. Mais le sujet n'est pas là. Ni martyr, ni victime, juste avoir besoin de témoigner de la condition faite à un homme emprisonné dans un lieu dépouillé d'humanité.
 
En prison, les 'pointeurs'  sont en bas de la hiérarchie : tout en haut, il y a les 'caïds fichés au grand banditisme', au-dessous : les petites frappes et les escrocs, et tout en bas les détenus pour affaires de mœurs. Traités comme de la sous-merde, ils doivent constamment se soumettre et courber bien bas l'échine. On peut les tabasser, les racketter, les insulter et leur jeter des pierres. Ils l'ont bien mérité !
 
Qui pourrait bien parler en leur nom ? Qui prendra la parole au nom de tous les pointeurs des prisons de France (et de Navarre) ? La première chose qu'on apprend en prison – et dehors aussi -, c'est à se taire. Et j'ai eu l'impertinence (ou le courage) de ne pas me taire, au nom de tous les miens...

Le Vériteur

Photo du Vériteur

DES BAUMETTES Bruno

"Bruno des Baumettes" a été incarcéré quelques mois dans le quartier des isolés à la prison des Baumettes à Marseille. Entouré des pires criminels, il a eu besoin de parler, a écrit un journal en détention qu'il transcrit maintenant sur son blog (brunodesbaumettes.overblog.com ) pour témoigner de...
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :