Toutes les Vérités > Condamnée pour avoir bénévolement animé des lotos à Bergerac

Condamnée pour avoir bénévolement animé des lotos à Bergerac

Publiée le 10/07/2013 |
14750 | Réagir
Révélée par LAGRANGE Bruna |
1

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
J'ai été condamné à une très forte amende pour avoir fait des lotos pour des associations. J'étais bénévole et je n'ai jamais pris d'argent dans la caisse.
Voici l’histoire de Bruna Lagrange, telle qu’elle nous l’a racontée au cours de différents entretiens.

Depuis les années 1980, Bruna animait des lotos pour voir ses amis et rencontrer de nouvelles personnes. On lui a reproché d’animer ses premiers lotos sous un chapiteau qui ne répondait pas à certaines règles de sécurité. Elle a donc loué une salle et créé un groupement d’associations du pays bergeracois.

Bruna Lagrange n’était pas prestataire de services mais bénévole pour ce groupement d’associations. Elle dit n’avoir jamais gagné d’argent avec ces lotos mais, au contraire, s’être endettée pour louer la salle. Les associations organisaient des lotos à tour de rôle, ce qui constituait un petit coup de pouce à leur budget (« petit coup de pouce » car peu d’argent leur était reversé comme les tribunaux l’ont reproché à Bruna).
Si les sommes étaient réduites, c’est que ces lotos n’étaient pas rentables et Bruna le savait. Le mardi et vendredi, les lotos perdaient de l’argent. Avec la manifestation du dimanche, un précaire retour à l’équilibre lui permettait de reverser environ 300€ aux associations.

Un système de transports très couteux

Bruna avait mis en place un système de cars qui récupéraient les joueurs de la région de Bergerac. Les véhicules étaient couteux et n’apportaient en rien une clientèle qui les rentabilisaient. Au contraire, ils transportaient des personnes âgées bénéficiant de faibles retraites. Elle dit avoir voulu arrêter ce système de transports mais comment dire à ses amies qu’elle allait les exclure de fait de ces lotos ? Beaucoup de ces personnes âgées ne pouvaient plus conduire.
En justice, ce système de transports lui a été reproché car il était la preuve qu’elle n’avait pas respecté le cercle restreint de l’organisation des lotos bingos.

Beaucoup de cartons donnés gratuitement

De plus, et comme l’atteste les très nombreux courriers de soutiens de ses amies (en ligne sur maVéritésur), Bruna offrait beaucoup de cartons de jeux. Elle offrait également des lots.
Le seul bénéfice qu’elle en a retiré, c’est la possibilité pour son mari d’avoir des cartons gratuits. Souvent, les lots gagnés par son mari étaient donnés à d’autres.
Les lots étaient constitués de volailles fermiers, de paniers garnis et de petits appareils électro-ménagers. 

Les condamnations

Après une perquisition à son domicile, où rien n’a été trouvé, Bruna a été mise en garde à vue près de 48 heures.
Elle a été condamnée à des amendes pénales et fiscales. Elle nous a dit avoir été condamnée à plus de 500 000€ mais, dans son jugement, il semblerait que la condamnation s’élève à un peu plus d’un million et demi d’euros.

Le Vériteur

Photo du Vériteur

LAGRANGE Bruna

J'ai 69 ans et j'habite dans une petite commune proche de Bergerac. J'ai animé des lotos pendant longtemps jusqu'à ce que je sois forcé d’arrêter par les douanes. J'ai été condamné à Bordeaux à plus de 500 000 euros alors que j'étais bénévole.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :