Toutes les Vérités > Combattre le tabou du bégaiement

Combattre le tabou du bégaiement

Publiée le 22/10/2014 |
6052 | 1

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(1 réaction)

Arrêtons le diesel (Vériteur) Le 03/11/2014 à 18:12 | #1
Bonjour,

Je comprends tout à fait votre combat qui porte également sur la reconnaissance du bégaiement comme handicap social. En tant que bègue (et ancien membre de l'APB) je partage votre point de vue. Malgré mon handicap que je ne cherche surtout pas à masquer (sous peine d'aggravation), je suis toujours partant pour faire des présentations orales, exposer un sujet lors de réunions... car d'une part le bégaiement ne doit pas empêcher de travailler comme les autres, d'autre part, plus on cherche à le cacher, plus il se rappelle à nous. Au contraire, l'exposer devant les autres (et préciser avant toute intervention "je bégaie mais ne vous inquiétez pas ce n'est pas la fin du monde !") est une manière de mieux le contrôler, et donc de mieux vivre avec. Car on ne guérit pas du bégaiement, mais on peut en revanche apprendre à "bien" vivre avec.
Je travaille au siège d'une grande banque au logo rouge et noir... et j'aimerais organiser une sensibilisation sur ce thème via la mission Handicap de la banque, peut-être avec le soutien (bienvenu) de l'APB. Poser également la question de la RQTH ("reconnaissance de la qualité travailleur handicapé") peut être tout à fait intéressant. Et s'il faut parfois en passer par là pour obtenir des positions plus bienveillantes en entretien d'embauche, pourquoi pas. Je m'occupe également (via l'association NQT) de l'accession de jeunes défavorisés (mais diplômés BAC+4, +5) à un premier emploi, et je suis conscient des difficultés que eux peuvent également traverser lors d'entretiens d'embauche, pour des raisons différentes du bégaiement naturellement.
Alors continuez votre action et essayons même de l'amplifier ! Cdt.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :