Toutes les Vérités > Cannabis social club français et problématique de la dépénalisation

Cannabis social club français et problématique de la dépénalisation

Publiée le 17/10/2012 |
17746 | 5
Révélée par PEREZ Antoine |
Soutenir

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
Paradoxe et boule de gomme: quand le Cannabis passe par l'entrée des artistes.

Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, face au Cannabis, la France est LE pays qui ne comprend rien. En effet,  depuis longtemps maintenant, le Cannabis se trouve sans cesse confronté aux grands lobbys et fut d’ailleurs régulièrement utilisée à de nombreuses applications au cours des siècles passés, ce que nous allons détailler un peu plus bas. Remplacer tout ce qui est possible et imaginable par le Cannabis, rendrait « fou » ceux qui, depuis des siècles, contrôlent l'industrie du pétrole, du coton et autres grandes industries. Et pour cause, en France, la loi interdit « toute présentation sous un jour favorable » des substances stupéfiantes. Oui mais voilà, une étude a démontré que le Cannabis rendait moins dépendant, et physiquement, et socialement que la cigarette ou l'alcool.

Pour bien représenter l'hypocrisie, voilà ce que l'on pourrait faire si nous utilisions le Cannabis à toutes les sauces et dans différents domaines, vous pouvez vous dire qu'il est également utilisable pour chacun des sous-domaines liés à ces thématiques:

- Transport : carburant, carrosserie, lubrifiant ; par exemple, Ford, dans les années 40, expérimenta une voiture dont la carrosserie était faite en chanvre, la « Hemp Body Car ». Et l'opération se renouvela 60 ans plus tard par un constructeur canadien de voitures électriques. « Diesel » à la base utilisait de l'huile de chanvre comme carburant. Et enfin Mercedes, pour sa classe A, fit les pare-chocs en chanvre.

- Alimentaire : nourriture, céréale, emballage, complément, l'huile de chanvre est la meilleure pour le corps humain et les animaux ; l'huile de chanvre a le rapport idéal en ce qui concerne les acide gras poly instaurés et a également les huit acides aminés essentiels. Des peuples ont souvent traversé de grandes périodes de famine simplement en mangeant les graines de chanvre, et ce, grâce à ses propriétés nutritives.

- Textiles : cordes,  ficelles, vêtements ; pour exemple, une corde de chanvre de 12 mm de diamètre a une charge de rupture d'environ 1 100 kg. - Bâtiment : isolant, substitut fibre de verre, maçonnerie, mortier, ciment, briques… Des murs, des dalles et des briques sont fabriqués grâce à un mélange de chaux et de chenevotte (tronc ou tige centrale dépourvue de son écorce)

- Récréatif : imagination, création, développement : Delacroix, Baudelaire, Nerval, Flaubert ou Dumas dans le comte de Monte Cristo...

- Thérapeutique : la liste est très longue (entre 2000 et 2007, plus de 9000 articles scientifiques ont été publiés) mais pour résumer, le Cannabis est la plante qui soigne le plus de maladies, près de 150 ; c’est une alternative efficace pour le traitement des symptômes chroniques (impulsivité, anxiété, distractibilité, du Trouble Déficit de l'Attention / Hyperactivité (TDAH), modulation de la Dopamine par le système endocannabinoique, ciblé par les phytocannabinoides du cannabis mais aussi une alternative efficace pour le prurit cholostatique réfractaire, un agent thérapeutique contre des maladies neuro-dégénératives et la dystonie (perturbation du tonus musculaire), la paraplégie, l'hyperkinésie, un agent thérapeutique pour le traitement de la maladie de Parkinson, un agent thérapeutique pour la réduction des tics liés au syndrome de Tourette 16, un agent thérapeutique pour le traitement des maladies auto-immune comme la Sclérose en Plaques.

Le cannabis est également un agent anti-prolifératif : rémission de tumeurs cancéreuses au cerveau (ainsi que ralentissement de la progression de certains cancers du poumon, sein et de la leucémie), un agent inhibant les sécrétions d'acide gastrique et pouvant jouer un rôle favorable sur la prévention des ulcères, des diarrhées, un agent améliorant les troubles comportementaux des patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou d'Autisme et une alternative pour le traitement de la dépression passagère ou chronique (implication CB1 dans la modulation de la Sérotonine, des troubles de l'humeur, des angoisses et des Troubles Post-Traumatiques. Finalement, c’est tout aussi bien une alternative pour le traitement des troubles du sommeil et de l'anxiété, un agent de substitution pour le traitement des dépendances à l'alcool, aux opiacés (Héroïne), aux stimulants (Cocaïne) et aux somnifères (Benzodiazépine), et la liste est encore très longue...Cancer, Sida, pour ne parler que de ces maladies…

Les recherches dans le domaine sont en train d'évoluer à grande vitesse (enfin!). Récemment, SANOFI a subventionné les colloques sur le Cannabis, c'est un début. Mais n'oublions pas qui s'empare de cet or vert… ! C'est pourquoi il faut bien faire la distinction entre légaliser et dépénaliser. Légaliser permettrait aux industriels de s'emparer de cette plante et de l'exploiter comme ils ont l'habitude de faire. Dépénaliser serait une décision plus sage, mais tout autant susceptible d'être « exploitée ». Hélas en France, même si en arrière plan ça a l'air de s'activer, n'oublions pas que nous sommes dans le pays du paradoxe, des lois et des anti-lois, donc ne nous réjouissons pas trop vite. Mais grâce aux CSCF (Club Sociaux du Cannabis Français) qui arrivent par l'entrée des artistes, il est possible que notre pays se retrouve au pied du mur quant à l'intégration du Cannabis dans notre société. Rien pour l'instant ne nous permet de le définir, mais il faut bien un début à tout.

Alors le principe du Club Social Cannabique est le suivant :

Vous êtes un groupe de 2 à 10 personnes. Bien entendu, vous êtes remplis de bonnes intentions et êtes prêt à vous investir réellement pour substituer au trafic mafieux (qui ne fait qu'alimenter les plus jeunes d'espoirs de banditisme), un système nouveau de production de la Ganja, un genre d'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) qui en quelque sortes permet aux consommateurs d'acheter directement aux producteurs. Ce système est un réseau de petites structures de proximité, issues de la rencontre de cultivateurs et de consommateurs révoltés contre la prohibition. Chacune de ces petites structures organisées en autoproduction, qu'on appelle C.S.C (Clubs Sociaux Cannabiques, ou Cannabis Social Club), va s'occuper d'une culture égale à la consommation des membres de cette dite, C.S.C, grâce à l'article 12 de la charte des droits fondamentaux de l'union européenne, qui stipule que « toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et d’association à tous les niveaux »)

Le CSC, c'est aussi la solidarité

Exemple : quand une structure a un problème avec les représentants de la loi, c'est toutes les structures de l'hexagone qui unissent leurs compétences pour soutenir le CSC en difficulté, et exploitent la force du réseau du CSCF (Cannabis Social Club Français) pour intervenir. L'autre volet de la démarche, qui est distinct, c'est l'association loi 1901, « les Amis du  CSCF ».C'est la partie émergée de l'iceberg. Celle qui prendra en compte l'information, l'évènementiel possible, la prévention objective, etc. C'est essentiellement un regroupement de sympathisants, qui ne font pas forcément partie d'une structure, qui ne sont pas forcément consommateurs, mais qui soutiennent la démarche. Des associations, des personnalités publiques, politiciens, artistes, citoyens ou lecteurs et lectrices de cannabis.info en gros, tous ceux  qui pensent qu'ils peuvent soutenir, de loin ou de près le mouvement, sont invités à rejoindre les « amis du CSCF » avec grand plaisir.

En résumé, les usagers de cannabis qui décident de faire partie du réseau CSCF acceptent certaines contraintes (interdiction aux mineurs, interdiction de la vente,  adhésion à la charte française du CSCF et européenne d'ENCOD, cultures sans fertilisants synthétiques...) en échange d'une quasi-légalité, d'une protection solidaire et d'un affranchissement total du business.

Voici quelques liens en relation avec les CSCF:

ENCOD: encod.org/info/-Francais-fr-.html CIRC: circ-asso.net/ CSCF: cscf.eu/ CSC: cannabissansfrontieres.org/ ASUD: asud.org/ UFCM: ufcmed.org/

Le Vériteur

Photo du Vériteur

PEREZ Antoine

(soupir) Antoine, 26 ans de Toulouse, CAP DECG, BAC PRO alternance une année, beaucoup de voyages, deux ans de scolarité à Pékin au lycée francophone, quatre mois à Tokyo avec visa vacance travail. Plusieurs emplois, plonge, serveur, bar, commis de cuisine, manutention, manoeuvre, infographie,...
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :