Toutes les Vérités > La vérité sur l’aliénation parentale

La vérité sur l’aliénation parentale

Thème : Justice, Société
Publiée le 04/09/2012 |
36427 | 27
Révélée par ACALPA |
19

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(27 réactions)

valencia Le 01/03/2018 à 17:24 | #28
Témoignage de rupture amoureux

Bonjour tout le monde
Je m'appelle Valencia, je n'ai jamais cessé de le remercie le maître ALIMEDIUM qui m'a rendu très heureuse après 2 ans de divorce avec mon mari et pour lui faire encore plus j'ai décidé en ce jour de témoigner en sa faveur pour que les personnes qui sont dans des situations difficiles comprennent qu'il existe de vrais Medium. Je luttais juste à cause de mes enfants, un jour une amie m'a conseillé de contacter le maître Ali-Medium, que j'ai contacté sans plus tardé, j'ai insisté, je lui ai expliqué mon cas, et ce monsieur dit : je travaille pour toi et je te donne 7 jours ton mari reviendra dans ta vie. Après avoir faire les nécessaires, j'ai débuté les 7 rituels de retour affectif de mon mari, mon mari m'appelle le septième jours en me demandant si j'étais à la maison qui serait de passage voir ses enfants le lendemain matin, cela m'a vraiment étonné, je lui ai dit oui, alors le lendemain des sons arrivé, il était venu avec des fleurs pour s'excuser auprès de ses enfants et me demander aussi pardon pour ses erreurs, c'était un miracle pour moi, j'avais les larmes aux yeux depuis ce jour tout est rentré dans l'ordre et a présent nous somme soudée plus que jamais. Je vous laisse ses coordonnées. Voici ses CONTACTS
Tel/whatsapp: +229 97 86 96 51
tel: 00229 97 86 96 51
Email: alimedium01@gmail.com
Email: sauveur.alimedium@gmail.com
Contacter le a tout moment, il vous aidera dans beaucoup de domaines (Amour, Argent, Travail, Chance, Affaire).
Bonne chance à vous
Le 18/02/2018 à 18:27 | #27
Wonderful work! This is the kind of info that are meant to be shared across the internet. Disgrace on the search engines for not positioning this post higher! Come on over and consult with my website . Thank you effkebgkaeedccbc
sylvain Le 12/12/2016 à 16:49 | #26
Bonjour,
s'il y a maltraitance psychologique, est ce que le parent aliéné peut, ou doit, porter plainte contre le parent aliénant. Comme vous le soulignez dans l'article, cela semble toujours ambivalent: l'enfant aliéné peut mal prendre une telle plainte et donc se conforter dans le rejet du "grand méchant qui porte plainte contre ma mère".
Quel est votre sentiment?
Bien à vous
Bettina Le 28/02/2016 à 19:25 | #25
Difficile à supporter...moi je suis la maman rejetée sans aucune raison valable et c en effet insupportable...très dur à gérer au quotidien...je déprime régulièrement oui c ça puis je remonte et c réparti...C un cercle vicieux duquel on ne peut pas sortir ...C exactement tout ce que vous décrivez... moi je le vis au quotidien et j' espère bcp du jaf...
Christiane Le 12/04/2015 à 13:54 | #24
Le concept d'aliénation parentale est très contesté, car ce n’est pas un concept scientifique mais une théorie. La plupart des magistrats ignore le mal fondant de cette théorie malsaine et l'appliquent pour juger des mères coupables d'une pathologie inexistante et d'un crime ne figurant dans aucun texte de loi. La psychologie infantile est bien plus complexe que prétendent les inconditionnels de cette théorie réducteur.

L'inventeur du SAP a également été critiqué pour ses autres théories assimilées à la pédophilie, et on doit se poser la question si c'est justement cet état d'esprit qui a permis à sa théorie de se répandre comme un virus et trouver de nombreux adeptes.
charlesfred Le 13/11/2014 à 19:11 | #23
l'aliénation parentale est une honte, un processus de destruction morbide qui ne dit pas son nom... Victime de ce syndrome, je cherche aujourd'hui des solutions autres que juridiques puisque mon fils à 16 ans et que les démarches judiciaires ont pris le contrepied de la vérité par accumulations d'erreurs d'avocats et d'experts qui ont induit en erreur les juges.
Je ne lacherai jamais mon fils et serai toujours là pour lui, mais lui, fera-t-il de même?
dites-moi les solutions que vous avez, je suis prêt à echanger avec vous.
zlina51 Le 11/11/2014 à 14:12 | #22
J'ai 63 ans , j'ai demandé le divorce en 1996, l’aîné des enfants avait 23 ans et le dernier 11 ans. Ils ont étés victimes de l'aliénation parentale de la part de leur père , toute leurs vies.
Maintenant , ils sont âgés de 30 a 44 ans , sur 7 garçons , tous élevés seulement par moi, un seul me parle. Tous les autre font bloc avec le père alors qu'ils l'ont vus ma battre et qu'il ne leur a jamais rien donné. Quand les garçons se battaient a l’adolescence devant notre immeuble , le père se mettait a la fenêtre et regardait. Un jour , le fils l’aîné était battu par les voisins , le père, la mère et le fils, donc 3 adultes sur un jeune de 19 ans . Mon ex était a la fenêtre et regardait faire sans bouger. C'était moi , la mère qui a défendu notre fis .
Il leur a dit les pires atrocités sur moi, j'en ai fait part au juge du divorce car en plus le père leur donnait des battes de base ball et leur disait d'aller cogné sur les gens, ce qu'ils faisaient.Le juge n'a rien voulu entendre.
Maintenant que mes enfants sont adultes, ils ont peur de moi et des gens, alors ils vivent cloîtrés ainsi que leurs enfants chez eux. Les pauvres petits n'ont même pas le droit de se fréquenter entre cousins.
Les rares fois ou j'ai réussis a parler a l'un d'eux , il m'a dit qu'il n'emmenait pas ses enfants en ville car il a peur que les gents se moquent d'eux. Mes enfants et leurs petits vivent dans la terreur et ce qui est triste c'est que malgré que j'ai gagné pour un droit de visite pour voir les petits et les sortir de temps en temps de cet enfer , la justice a refusé de faire exécuter le jugement. Que vont devenir mes petits enfants qui sont reclus chez leurs parents complètement isolés.
monfilsmabataille Le 01/06/2014 à 17:04 | #21
Je salut la justesse de votre travail. Mon fils de 7 ans est aussi victime d’aliénation parentale. Ses propos ne sont plus ceux d’un enfant de 7 ans. Il n’est que le porte voix des ressentiments de son entourage. Face à ses refus répétés de me parler au téléphone, à ses insultes systématiquement orchestrées dés le décroché du combiné, ces manœuvres d’aliénation rendent toute conversation impossible puisqu’il est pris dans un conflit de loyauté. J’ai tenté de le démontrer au service AEMO et Juge des enfants, Qui n’ont pas été choqué que l’enfant dise avoir peur de son papa. Le rapport AEMO confirme que Nicolas est insultant envers moi, mais tronque les propos. Indiquant que j’induirais les paroles de l’enfant.. Puis le service reconnaît finalement que je dise à l’enfant lors de communications téléphoniques: « Je t’appel simplement pour savoir si tu vas bien, et pour te faire des bisous, tout le reste ne m’intéresse pas, ce sont des affaires d’adultes… » Face à l’incompréhension, J’ai décidé de ne plus appeler, dans l’attente que des conditions décentes soient permises sans avoir à participer à ces odieuses mascarades. J’ai dénoncé au Juge des Enfants la partialité, du service AEMO qui fausse les débats. Demandant que la mesure soit confiée à un autre organisme. « Je pensais que de faire depuis 4 ans, 800 Kilomètres pour ne voir mon enfant que 3 Heures en milieu médiatisé sans autorisation de sortie était le pire de ce qui pouvait m’arriver. Je m’étais trompé! Il faut désormais inclure l’Aliénation Parentale. Les prémices de cet état avaient déjà été identifiés dans le rapport d’expertise pédopsychiatre: « Nicolas… est amené à mettre en place des mécanismes de contrôle pouvant à terme être couteux en terme d’économie psychique… Épuisement du contrôle interne que l’enfant se donne… il culpabilise du manque d’allégeance envers sa mère… » L’autre rapport de l’ADDPPJ signalait également des points inquiétants : «Madame C n’est pas très précautionneuse avec NICOLAS en évoquant facilement des ressentiments qu’elle peut avoir avec le père. De ce fait le petit garçon à pu dire à plusieurs reprises « papa est méchant … » j’ai obtenu du service AEMO qu’il s’engage à permettre des échanges téléphoniques en milieu neutre, certes plus espacés, mais plus humains. C’est une petite avancé…. Puisse mon témoignage contribuer à notre cause de protéger nos enfant contre « SAP & EGV »
ludi Le 17/04/2014 à 10:24 | #19
Bonjour,

Je suis extrêmement bouleversée par tout ce que je viens de lire (et d'apprendre, surtout!) car depuis que ma grande fille est partie vivre chez son père, c'est exactement ce que je vis. Et ça me fait mal, très mal de voir qu'il y a des lois mais qu'il est difficile de les faire respecter sans faire souffrir l'enfant.
MAMEST Le 03/12/2013 à 13:45 | #18
C'est vraiment ce que j'ai vécu il y a plus de 2 ans avec ma fille de 16 ans qui ne voulait plus me voir après avoir fugué pour aller chez ma soeur ainée.
Elle n'a jamais voulu revenir à la maison malgré toutes mes tentatives pour lui parler. Il n'y a pas que dans le couple que cela se produit. Quelqu'un de la famille ou un tiers peut très bien s'interposer dans votre éducation. La juge pour enfants n'a rien vu venir et n'a écouté que ma fille et ses volontés de ne plus vivre avec moi. Sa soeur ne la voit plus non plus depuis cette période. Je suis passée pour l'accusée alors que j'ai subit un préjudice des plus douloureux d'autant plus que nous avions de bonnes relations avec ma fille jusqu'à ce qu'elle soit en crise d'adolescence et que son petit copain se montre irrespectueux avec moi. Ma soeur est venue saboter mon autorité et a substitué mon rôle en me faisant passer pour un monstre aux yeux de ma fille. Je ne sais pas si quelqu'un a déjà vécu ce cas-là. Merci de témoigner si c'est le cas.
Page 1 sur 3 <123»
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :